Master LEA TST

(Traductions Scientifiques et Techniques)

Le Master LEA en Traductions Scientifiques et Techniques (TST) est un master professionnel et de recherche au niveau Bac + 5, qui valide 120 ECTS. Il propose une formation plurilingue et pluridisciplinaire très appréciée dans le monde de la traduction, et intègre un stage obligatoire en entreprise de 5-6 mois.Fondé en 1973, le Master TST est le seul Master en traduction spécialisée dans les domaines scientifiques et techniques, en France. Le Master a été noté « A » par l’AERES et primé par l’inclusion dans les « pépites de la fac » du Nouvel Obs en 2014 et parmi les Meilleurs Masters de L’Etudiant en 2015, 2016 et en 2017.

Il a fait partie du réseau Erasmus Optimale (Optimising Professional Translator Training in a Multilingual Europe), et, pour 2014-2019, il a obtenu le prestigieux label européen EMT (European Master’s in Translation).

Un double-diplôme a été signé avec le Master de traduction labellisé EMT de l’IULM de Milan, actif dès la rentrée 2017 pour les étudiants en M1 anglais-italien.

Langues

Le Master Traduction Scientifique et Technique est une formation trilingue. Les langues de travail obligatoires sont le français et l’anglais. Ensuite les étudiants ont le choix entre l’allemand, l’espagnol et l’italien.
En quatrième langue, il est possible de continuer une langue apprise en Licence, ou bien de commencer une nouvelle langue en LanSAD.

Matières

Le Master Traductions Scientifiques et Techniques de l’UHA propose des cours adaptés aux exigences de la vie professionnelle.
La formation comprend trois semestres de cours en traduction, interprétation, localisation, informatique, culture scientifique, rédaction technique etc.
Le dernier semestre est réservé au stage en entreprise (5-6 mois).

Pour plus d’info, voir le livret de l’étudiant.

Activités complémentaires

Tout au long de l’année, des professionnels, traducteurs et anciens élèves interviennent lors de séminaires. En particulier, à partir de 2012, plusieurs traductologues et/ou professionnels interviennent dans le cadre d’un cycle de conférences, intitulé « Penser la traduction » (M. Apidianiki, F. Bajon, Ch. Durban, N. Froeliger, D. Horan-Duchemin, J.-R. Ladmiral, J.-P. Lefebvre, M. Meunier, I. Robert, I. Weiss, M. Fontanet, O. Mannoni, G. Bordet, D. Defert, A. Renken, M. Winters, R. Loock, etc.).

Une journée des anciens est organisée par l’AJETTS (Association des Jeunes Étudiants Traducteurs Techniques et Scientifiques) afin de partager ses expériences et connaître les débouchés professionnels de la filière.

Les étudiants en Master Traduction Scientifique et Technique sont amenés à visiter différents institutions : le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), l’Institut de Chimie de l’Université de Haute-Alsace, l’hôpital Émile Muller de Mulhouse, le service de coordination Terminologique du Parlement européen au Luxembourg, la Commission européenne à Bruxelles, des entreprises (Novartis, Badenova, etc.). Ils ont également l’occasion d’assister à des audiences au Conseil de l’Europe et à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, ou encore dans des musées (comme le Vitra Design Museum à Weil am Rhein en Allemagne), dans le cadre de cours d’interprétation.

Objectifs

  • Formation aux métiers de la traduction spécialisée (humaine, automatique, assistée par ordinateur);
  • Formation professionnalisante avec la collaboration d’intervenants extérieurs;
  • Acquisition d’une double compétence : maîtrise de domaines scientifiques et techniques + une bonne connaissance des cultures et des langues (français, anglais, allemand/espagnol/italien);
  • Acquisition d’une qualification supplémentaire gratuite, la Certification SDL TRADOS 2014, grâce au partenariat entre l’UHA et SDL.

 

Débouchés professionnels

Le taux d’insertion professionnelle des étudiants TST est très élevé : les statistiques sur les promos 2009 et 2010 nous donnent un taux d’embauche de 100 %.

Le Master TST offre de multiples débouchés :

  • traducteur scientifique et technique ou interprète, rédacteur technique, relecteur, réviseur, terminologue ou terminoticien;
  • chef de projet (sociétés de courtage), gestionnaire documentaire, ingénieur multilingue multimédia, auditeur, etc;
  • poursuivre ses études par une thèse de doctorat en traductologie.

Il est possible de travailler dans différents environnements :

  • cabinets ou agences de traduction;
  • entreprises;
  • traducteur indépendant.

Stages

Un stage de cinq à six mois est prévu au semestre 4 afin de mettre en pratique les connaissances acquises et de les confronter au monde du travail.

Merci de transmettre vos offres de stage à la liste : anciens-mastertst.flsh@uha.fr

Voici quelques entreprises, en Europe et ailleurs, qui ont accueilli des stagiaires MTST ces dernières années : Aerospace MTU (Münich, Allemagne), Alpha CRC (Cambridge, RU), Jet Aviation (Bâle, Suisse), Language Wise SI (Madrid, Espagne), Mayflower Language Services Pvt Ltd (Bangalore, Inde), Novartis Pharma SAS (France), Sharp (France), Technicis Traduction (Paris), Translation Expert Ltd (Toronto, Canada), Version International (Lyon), Wohanka, Obermaier & Kollegen – Translation Services, ONU (New York) etc.

Les étudiants peuvent également effectuer un stage supplémentaire de formation (1 mois) auprès de la DGT de la Commission Européenne à Bruxelles (2 étudiants par an acceptés en 2015, 2016 et 2017).

Le Master TST est membre d’Elia Exchange, qui offre une plateforme de recherche de stage en traduction à l’international.


Le Master TST est membre de l’EGPS, European Graduate Placing Scheme, une plateforme de recherche de stage en traduction à l’international.

Voir aussi : stages et insertion professionnelle

Directeur

Enrico MONTI
enrico.monti@uha.fr


Secrétariat

Sylvie CHOPINET
Tél. +33 (0)3 89 33 63 82
Fax. +33 (0)3 89 33 63 99
sylvie.chopinet@uha.fr


News


Pour vos offres de stage

Anciens Master TST


Pour vos besoins de traduction

Association AJETTS


Documents


Liens


Témoignages

Je me suis intéressée au programme du Master en Traduction Scientifique et Technique à l’UHA, lequel est vraiment spécialisé dans les domaines des sciences et des technologies. Ma langue maternelle est l’espagnol et auparavant j’ai suivi une formation en sciences et disfonctionnements de la communication en anglais aux États-Unis. Grâce à mes études de français comme langue étrangère et mon séjour en France, j’ai obtenu un bon niveau de français. Au lieu d’étudier une troisième langue, je prends des cours pour améliorer davantage mon niveau de français. Cela est nécessaire parce qu’il y a toujours des détails dans une langue étrangère qu’on peut améliorer. Je me prépare à l’UHA à faire de la traduction anglais/ espagnol et français/espagnol.   L’UHA se trouve dans une région agréable et calme, idéal pour se consacrer aux études. En comparaison aux autres universités qui offrent le parcours de traduction, les frais à l’UHA sont dans mon budget. J’encourage les étudiants internationaux qui ont atteint un excellent niveau en français et qui se sentent à l’aise avec leurs autres langues, à suivre le master de traduction T.S.T. à l’UHA.
Marcela Vargas, diplômée en 2014 

Lire tout les témoignages


Structures proposées

Étudier à la Faculté des Langues et des Sciences Humaines (FLSH) permet également de profiter du regroupement des différents services du campus de l’Illberg :

  • Libre accès aux salles informatiques avec imprimantes et les meilleurs logiciels de TAO & PAO, tels que SDL Trados 2014 Pro, MemoQ 2015 Pro, Wordbee, Adobe Design Standard CS4 et d’autres (voir ressources informatiques)
  • Bibliothèque : accès ressources master TST ; ressources documentaires traduction master TST
  • Salles équipées de vidéoprojecteurs
  • Wifi partout sur le campus
  • Le CLAM (Centre de Langues en Autoformation Multimédia)
  • Cybercafé, restaurant universitaire
  • La Maison de l’étudiant (bureau des stages, carte culture, etc.)

Pour plus d’info, voir : Vie étudiante  et Services